Notre itinéraire technique

Notre jardin potager est cultivé depuis 2011 en agriculture biologique. Ce mode de production agricole se base sur un principe fondamental : 80% de la vie présente sur terre se trouve dans les 30 premiers cm du sol ! (vers de terre, insectes, micro-organismes, etc.)

L'objectif pour nous, agriculteurs biologiques, est de maintenir ou d'augmenter cette activité biologique dans le sol.
La plupart des gens savent que l'utilisation de produits chimiques (pesticides et engrais) est interdite en agriculture biologique. En effet, ces produits sont très néfastes à la vie du sol mais il existe d'autres pratiques qui visent à protéger et à favoriser cette vie :

 



Compostage des matières organiques


Le compostage c'est le processus biologique de transformation par fermentation aérobie des matières organiques fraîches en un produit stabilisé, riche en humus et semblable à du terreau.

Tous nos déchets de cultures, nos épluchages sont mis en tas, compostés puis réincorporés à la terre. De même, nous faisons chaque année du compost à partir de fumier de cheval.

Principaux intérêts du compost :

- Produit stabilisé, riche en humus, élément nécessaire à la vie du sol


- Amélioration de la structure des sols (la matière organique se lie avec les argiles, les stabilise et évite leur perte)


- Augmentation de la capacité de rétention en eau du sol


- Augmentation de la capacité de rétention en éléments nutritifs du sol

 



La rotation des cultures


La rotation consiste à faire succéder des cultures de familles différentes sur une même parcelle. Cette pratique fondamentale de l'agriculture a de nombreux avantages :

- Elle contribue à rompre le cycle des organismes nuisibles aux cultures et elle limite donc leur propagation.

- Grâce aux systèmes racinaires différents, le sol est mieux exploré, ce qui se traduit par une amélioration de ses caractéristiques physiques, et notamment de sa structure, en limitant le compactage.

- La succession de plantes de familles différentes permet de rompre le cycle de multiplication de certaines adventices (mauvaises herbes).

La rotation culturale a donc un effet important sur la vie du sol et la nutrition des plantes. Nous intégrons dans nos cycles de cultures des céréales (blé, orge, avoine), ce qui permet d'enrichir et améliorer la structure de nos sols. Nous essayons de respecter une période de 5 années minimum avant le retour d'une culture sur une parcelle.

 



Des moyens de lutte naturels


Nous utilisons plusieurs techniques pour lutter contre les ennemis des cultures (insectes, maladies, adventices) :

- Lutte biologique : lâchers d'insectes prédateurs des cultures (lâchers d'Aphidoletes contre le puceron sur tomates sous serre).

- Utilisation de filets, barrières physiques contre les attaques de certains insectes (mouche de la carotte, mouche du navet).

- Pulvérisation de produits insecticides naturels en ultime recours.

- Aération maximale des serres afin de limiter les risques d'apparition des maladies.

- Avant les semis, injection de vapeur d'eau dans le sol, à une température comprise entre 85 et 90°C pour limiter les populations d'adventices (mauvaises herbes).

- Binages réguliers pour détruire les pontes de certains insectes et limiter les arrosages.